Parce que chacun a sa part de responsabilité dans le processus de préservation de l’environnement, il est important de savoir trouver le bon équilibre en choisissant de vivre écolo à Paris.

Certes, il s’agit d’un véritable engagement, car le mode de vie urbain ne permet pas toujours d’y arriver, mais avec ces quelques astuces, vous saurez vous adapter.

Vivre dans une maison écolo à Paris

Commencez par engager des travaux pour réduire la consommation énergétique de votre maison. Qui plus est, il existe des aides de l’État qui facilitent les travaux écologiques comme l’installation d’une meilleure isolation des systèmes d’ouverture, l’utilisation d’une source d’énergie renouvelable, etc.

En complément, utilisez de simples astuces comme les réducteurs d’eau pour la salle de bain et les produits nettoyants écolo comme le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude.

L’agriculture urbaine, un concept gagnant

Vivre écolo à Paris consiste également à promouvoir les produits locaux vendus dans les marchés de producteurs et les fermes de familles.

Et durant l’été, vous pouvez compter sur vos propres récoltes en créant votre propre jardin maraîcher avec les bacs de culture hors-sol à placer sur le balcon. Et si vous avez assez d’espace dans le jardin, renseignez-vous auprès de la municipalité pour savoir si vous avez la possibilité d’élever des poules. Enfin, si vous n’avez qu’une « petite » terrasse voici quelques inspirations pour la fleurire et y faire un micro-potager.Save, environmental, garden.

Vivre écolo à Paris : oubliez la voiture

Avec les milliers de voitures qui circulent tous les jours dans les rues de Paris, l’atmosphère devient vite invivable. Et si vous contribuiez à réduire ce taux de pollution en évitant d’utiliser votre propre voiture ?

Pour ce faire, misez essentiellement sur les transports en commun, et pourquoi pas un vélo pour les courts trajets… Et pour les longs trajets que vous devez absolument effectuer en voiture, optez pour le covoiturage.

Se protéger des pics de pollution à Paris

Pour limiter les effets secondaires des pics de pollution atmosphérique par les particules fines, il est important de savoir s’en protéger. Les mesures préventives sont essentiellement appliquées pour les personnes les plus vulnérables comme les bébés, les asthmatiques, les allergiques, les seniors, les diabétiques, les cardiaques et les personnes souffrant de troubles de l’immunité.

Ainsi, commencez par vous renseigner sur les zones les plus polluées en vous référant aux alertes d’Airparif, l’association de surveillance de la qualité de l’air en région parisienne. Ensuite, évitez de sortir durant les heures les plus chaudes de la journée et limitez les trajets en voiture dans les grands axes routiers. Lors que la pollution de l’air est à un niveau alarmant, il est déconseillé de faire du sport à l’extérieur, car ces activités physiques vont ouvrir vos bronches et augmenter le risque d’exposition à la pollution.

Vous devez aussi stopper les travaux de rénovation comme la peinture contenant des solvants, et aérez seulement la maison durant le matin et le soir, et limitez l’utilisation du chauffage. Quant à l’hygiène, le masque n’est pas très utile, car il laisse passer les particules fines, mais le mieux est de se laver les yeux et le nez avec un sérum physiologique dès que vous en ressentez le besoin.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation